Les inconvénients liés à l’utilisation intensive d’énergies non-renouvelables ont conduit la communauté scientifique à penser autrement. Dès lors, les recherches sur l’exploitation de l’énergie solaire vont aboutir à la conception de kits solaires autonomes. Ils sont devenus ainsi un excellent moyen pour baisser la facture électrique et surtout protéger l’environnement. Néanmoins, le choix d’un kit doit être précédé d’analyses précises.

Considérer sa zone géographique et les détails du logement

La position géographique est un facteur déterminant dans le choix d’un kit solaire autonome. En effet, il n’y aura pas de production électrique sans un soleil d'une certaine intensité. En fonction du lieu d’habitation, l’intensité de ce dernier peut différer. Par conséquent, il faudra insérer cet aspect dans les critères de choix. La température moyenne pour alimenter un panneau solaire est de 25 °C. Pour un endroit où elle est généralement en dessous de ce seuil, le nombre de panneaux à utiliser sera plus élevé.

Aussi, le logement (le toit) destiné à accueillir les panneaux devra voir des caractéristiques bien précises. D’abord, il faut partir de la superficie de la toiture. Si elle est trop petite (moins de 10 m2), il sera impossible d’y poser les plaques. Ensuite, il est proscrit d’installer des panneaux photovoltaïques sur certains types de matériaux. Par exemple, les toitures en chaume sont difficiles à travailler et ne permettent pas la pose des panneaux. Vous serez obligés de les changer si réellement l’électricité verte vous intéresse.

Enfin, si ces deux conditions sont remplies, assurez-vous de l’étanchéité des divers contours de la toiture. En principe, avant toute installation, il est obligatoire de renforcer la structure du toit.

Répertorier les appareils à fort potentiel énergétique

Généralement, le but derrière l’usage de l’énergie solaire est de réduire la consommation payante de l’électricité. Dans certains cas, il s’agit d’optimiser la puissance énergétique afin de profiter pleinement des appareils électroménagers ou encore de vendre le surplus de production. De fait, avant d’acheter un kit solaire, il est important de répertorier tous ces appareils électroménagers et autres accessoires. Vous pouvez avoir plus de renseignement en vous rendant sur le site kit-solaire-autonome.net">kit-solaire-autonome.net. Cette étape est cruciale pour avoir une idée de la puissance nécessaire pour atteindre ses objectifs.

Il est recommandé de commencer par les appareils qui consomment le plus d’énergie. La liste n’est pas exhaustive, mais les plus connus sont : le climatiseur, le four, le congélateur. Après avoir tout relevé, y compris les ampoules électriques, faites le calcul. En fonction de votre zone de résidence, la température et l’inclinaison du toit, vous pourrez facilement choisir le kit convenable.

Établir un budget L’achat d’un kit

L'achat d'un chargeur solaire autonome est avant tout un investissement. C’est dire donc qu’il est vital pour vos finances d’établir un budget complet des éventuelles dépenses. Si vos toits sont à refaire, vous devez demander un devis et connaître le montant fixe à y mettre. Parallèlement, la valeur du kit (panneaux, onduleur, fil électrique…) et le coût de l’installation seront évalués à l’avance. Toutefois, il existe un moyen très aisé d’avoir une vue d’ensemble sur toutes les dépenses. Il consiste à demander un devis, soit en ligne, soit physique auprès d’agences spécialisées. Vous aurez ainsi une idée plus claire concernant le coût global de votre projet.